Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 mai 2013 1 27 /05 /mai /2013 17:17

500px-August Macke 003Le dimanche 24 juin, jour de la ST Jean, un dikdik se présenta au comptoir des galeries Lafayette pour se plaindre de l'éclairage qui était fait sur des gants d'antilope et qui ne les mettait pas assez en valeur.La vendeuse, déjà mécontente de travailler un jour férié, tenta de s'emparer de l'animal pour en faire un méchoui.

Le dikdik ressentit une certaine frayeur mais il ne se démonta pas:

il prit la femme en otage et l'emporta dans sa savane pour en faire un totem.

 

 

Il lui parle d'elle; saurait-elle, elle aussi lui parler de son corps et de ce qui se joue au-delà du corps?

Elle voudrait qu'il soit toujours là pour détailler sa stature, la façon qu'il a de marcher, de poser ses pieds sur le sol, sa manière de prendre un livre, comment il lit, comment il tourne les pages et ce qui se joue dans son esprit à cet instant.

Elle voudrait le retenir par le corps justement parce-que c'est impossible.

Mais, plus elle tente de l'approcher, plus il devient inaccessible!

Alors elle pense à autrefois...

 

Nuit agitée d'une paire d'oiseaux rares.

 

On les a retrouvés sur le toit de la médiathèque et nul ne sait comment ils y sont parvenus.

Par contre, les habitants de l'immeuble voisin savent bien ce qu'ils ont dû endurer avec les cris et les chansons qui ont rythmé leur nuit.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : olivianeil
  • olivianeil
  • : Chercheur de mémoire .
  • Contact

Recherche

Liens