Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2012 2 29 /05 /mai /2012 15:28

Souvenirs d’outre-temps .

 

J’ai le souvenir de la  maïzéna le matin .

L’odeur me chatouille les narines : un peu brûlée et onctueuse à cause du jaune d’œuf !

J’ai retrouvé à peu près le même goût de crème brûlée en Yougoslavie - du temps où c’était encore un seul pays , avant les morts et la guerre

Les hommes jouaient à une sorte de jeu de dés dans un café : atmosphère biblique avant la tempête !

 

Glace à la rose à Kaboul : étrange parfum un peu écoeurant comme l’opium !

Lait à la cannelle à Pondichéry : le vendeur transvase longuement le breuvage d’un verre à l’autre .Le fil du lait s’étire en moussant de plus en plus : délicieux !

Délicieux aussi le jus de mangue battu avec du lait  dans un shaker à Lahore ...

et si rafraîchissant !

Ou le jus de carotte dans une gare routière sur la route de Simla et les concombres tranchés dans la longueur et saupoudrés de paprika ...

Ou le thé au beurre rance de yak à Kalimpong , accompagné de « toukpapetouk »

-sorte de mique comme dans le Périgord- servi par un moine tibétain plus vrai que nature avec sa bedaine et rigolard en plus ! Bien  que je ne comprenne pas un mot on s’amusait quand même dans ce monastère sombre et délabré !

 

L’odeur de toi , enfouie et qui ne demande qu’à ressurgir !

La saveur de la tranquillité quand on a la certitude d’exister pour quelqu’un et de le faire exister...

.Saveur si particulière , insaisissable et pourtant évidente qui vous donne envie de respirer ,

 de palpiter et de vous épanouir comme un bourgeon , de déplier vos ailes pour vous envoler doucement vers d’autres horizons tout en restant sur place ...

Saveur indéfinissable et pourtant fondatrice !

C’est un socle solide sur lequel on peut s’appuyer quand rien , plus rien n’est sûr sauf cela .

 

 

Il a encore remis le couvert , celui qui avait le gîte et le couvert chez moi !

Il était d’une bêtise à couper au couteau et on était à couteaux tirés !

Il a retourné le couteau dans la plaie en m’enfonçant un couteau dans le cœur !

Je lui ai mis le couteau sous la gorge et d’un coup de fourchette- comme pour un vol à la fourchette –je lui ai serré la cuillère : une cuillère pour maman et , comme j’avais un verre dans le nez , je l’ai mis sous verre et je me suis noyée dans un verre d’eau car – c’est bien connu – qui casse les verres les paie !

 

Avec Sarko , ça recommence ; mais pour Hollande , ce sont  les lendemains  qui vont chanter !

Pour D.S.K. , c’est patatras !quand à Bayrou « ch’ai pas c’que j’veux ! »

Avec Marine «  hardi les gars et la marine ! »   mais , pour Eva Joly , c’est pas pas joli , joli !

Mélanchon , y s’mêle de tout mais y sait pas...

Ah , j’ai oublié quelque chose : pour ceux qu’auront pas les 500 signatures , ce sera la déroute avant l’heure !

 

 paris-1937-1179925

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : olivianeil
  • olivianeil
  • : Chercheur de mémoire .
  • Contact

Recherche

Liens