Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 avril 2013 3 17 /04 /avril /2013 14:43

Le monsieur aux lacets, le chien de la fleuriste, l’oiseau dans l’eau, l’âme qui se détache et le corps qui ne dit rien : l’âme chante son chant secret audible pour elle-seule !

 

 

 

 36862 1402636719169 1629871982 967092 2419674 n

90 ans.

Ma tante est née le 15 avril 1923 (comme le héros de Pennac !)

Elle a fait une attaque cérébrale dans les années 2000 et une récidive quelques années plus tard.

Depuis, elle ne parle plus, sauf un mot pour tout et pour rien ; ça va , cela ne va plus : «  lamigna, lamigna ! » Je ne suis pas bien installée ; plus haut, plus bas . Je veux le journal, non, l’autre page.

On mettra ce papier ; non, pas celui-là !

J’essaie de lui faire la conversation ; pas facile de s’y retrouver entre « lamigna1, lamigna2,lamigna3 »

Seul le corps parle. Comme elle ne peut pas sourire il faut guetter les traits détendus et la tension qui se relâche pour constater que j’ai compris et accompli la tâche se rapportant à l’ordre donné .

 

Il l’appelait  « Pivolo » mon grand’père (moi, je ne l’appelais pas vu que je ne l’ai vu  que 2 fois- la fois où il m’a promis un vélo que j’attends toujours - et celle où il m’a draguée sur la plage- il avait 90 ans, moi 20-) .

« Pivolo », c’est peut-être le mot qui lui resté : un mot gentil de la part de quelqu’un qui ne l’était pas

, un mot rassurant qui s’épanouit encore sous sa nouvelle forme « lamigna, lamigna ! »

 

C’est sa parole de présence et d’amour : « Je suis là », dit le corps qui pourtant n’est plus là depuis des années ; « je suis là ! » dit le corps qui dort et qui souffre et qui s’en est allé sans l’esprit car l’esprit est resté lui et il veille dans ce corps absent qui s’obstine à rester là , à cause de tous les bons soins qu’on lui prodigue, à cause du corps des autres qui s’activent avec leur corps en bon état de marche et de réflexion.

Mes grands’parents habitaient une maison seule au milieu de la forêt.

Ma tante y est née la nuit , avec l’aide de mon seul grand’père (son père donc !)qui lui a prodigué tous les soins nécessaires et même coupé le cordon ( pas comme les pères de maintenant qui font ça à la va-vite, sans réfléchir à ce qu’ils font !)Lui, il lui a donné la vie en même temps que ma grand’mère !

C’est peut-être pour ça qu’il s’accroche au-delà de toute raison le corps inutilisable de ma tante pour tenir jusqu’au 15 Avril !

IL A TENU et ma tante a maintenant 90 ans. Bon anniversaire et longue vie !

 

 

 

Bon, tout à l’heure, ça me pinçait au niveau du cou ; résultat : engourdissement progressif de la main droite au point de ne plus pouvoir écrire-et je n’avais pas fini !-Interruption bienvenue du thé : le mouvement change ! Je m’approche de la table et m’appuie contre le dossier de la chaise , tout rentre dans l’ordre et vous ne saurez pas que je suis une handicapée qui s’ignore !

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

  • : olivianeil
  • olivianeil
  • : Chercheur de mémoire .
  • Contact

Recherche

Liens